• Défense de la nature

    Défense de la natureSauvons le Dodo !

    Une inquiétante nouvelle provient de l'île Maurice, le Dodo serait menacé d'extinction dans un futur proche. Sa disparition serait uniquement imputable à l’action humaine sur l’île. Un appel au gouvernement est lancé pour le sauver.

    L'île Maurice est un paradis enchanteur pour tous les Européens qui la visitent car la faune et la flore y sont uniques et diversifiées. Une espèce endémique de l'île est tout particulièrement appréciée. Il s’agit du dronte de Maurice, découvert en 1598, plus connu sous le nom de Dodo. Il fait partie de la famille des raphidés. C'est un oiseau proche du pigeon, qui mesure environ 1 mètre et pèse plus de 10 kilos. Sa morphologie ne lui permet pas de voler, car il est trop lourd pour ses petites ailes.

    Cet oiseau unique en son genre est en danger car l'homme a introduit à Maurice d'autres animaux tel que le porc et le macaque crabier qui détruisent l'habitat du Dodo. Les macaques sont particulièrement nuisibles au Dodo car ils pillent ses nids. De plus, comme le Dodo n'est pas craintif car peu habitué aux prédateurs, la vue de l'homme ne l'effraie pas, il est donc une proie facile. C’est ainsi que le Dodo est chassé en masse pour approvisionner les navires en nourriture. Sa viande semblable au pigeon, bien que plus ferme et moins savoureuse, inonde les tables des marins se ravitaillant à l’île Maurice. L'homme est, par conséquent, doublement responsable de cette inquiétante menace d’extinction du Dodo.

    Il est urgent de se réveiller et d'agir pour sauver cette espèce en danger. Les solutions évoquées sont multiples. Il serait possible de promulguer un édit dans le but de limiter la chasse au Dodo, de protéger ses œufs pour permettre sa reproduction, d’autoriser la chasse pour limiter ses prédateurs. Enfin, nos habitudes alimentaires doivent changer, préférons le pigeon et la poule rouge abondants ici et qui sauront réveiller nos papilles bien mieux que le Dodo.

    Reportage réalisé par nos envoyés spéciaux d’outre-mer, sur l’île Maurice

    Axel et Sacha